La production de riz au Portugal

La production de riz au Portugal

La production de riz au Portugal a fait son apparition – de façon documentée –  dans les zones proches de l’estuaire du Tejo. En raison du risque de malaria, les semailles furet un temps interdites avant de revenir progressivement jusqu’au 19ème siècle avec une culture systématique et structurée.

Dans les années 1930, les rizières en exploitation ont considérablement augmenté et les zones de récolte se sont étandues vers d’autres régions du pays. De nos jours, le riz est cultivé dans le bassin du Mondego, à Coimbra notamment, dans les bassins de la Beira Baixa, dans le bassin du Sado, dans le bassin des affluents du Tejo notamment.

Une grand part de riz au Portugal produit au Portugal correspond à la variété Ariéte et aussi Euro. Du riz rond de façon majoritaire de type carolino. La production du riz au Portugal est proche de la moyenne communautaire. Le riz est l’accompagnement traditionnel des plats portugais.

Sa capacité d’absorption le rend capable de s’imprégner d’arômes et de saveurs multiples pour élaborer des recettes savoureuses. Le riz au canard de Braga, riz de Sarrabulho de la région du Minho. La consommation annuelle par portugais se situe aux environs de 15 kilos, pour un total d’environ 140 000 tonnes de riz consommé par an.

L’Alentejo, le grenier à riz du Portugal… mais pas que

Partout où on va au Portugal, les vins d’Alentejo s’invite immanquablement dans son verre. La région est un grand producteur d’excellents vins, d’où son appellation, la Californie du Portugal. Les principales activités de la population se concentrent sur l’agriculture et la production alimentaire, c’est la raison pour laquelle l’Alentejo est considéré comme le grenier portugais. Les meilleurs vins, la cuisine merveilleuse, les huiles d’olive sont tous de l’Alentejo.

Une huile d’olive par excellence

L’huile d’olive fabriquée en Alentejo est entièrement bio, c’est-à-dire que les oliviers ne sont pas en contact avec des engrais ou des pesticides. La plupart des arbres sont âgés d’une centaine d’années permettant d’obtenir des olives d’une excellente propriété nutritionnelle. Entièrement artisanales, les olives sont cueillies à la main puis pressées à froid, comme résultat, leurs composants sont bien conservés, contrairement aux jeunes plantations intensives de plus en plus utilisées de nos jours. Certes, on obtient du jus pur de fruits d’olives. Par ailleurs, l’huile obtenue n’est pas filtrée, on procède tout simplement à la décantation et la séparation eau huile, ce qui permet de garder tous leurs constituants naturels.

Cette huile d’olive d’Alentejo est donc la vraie huile d’olive naturelle, elle est saine qui fait preuve d’efficacité pour le cœur. C’est aussi l’huile idéale au régime Crétois et des centenaires et un allié de poids pour les plats à base de riz dont nous avons déjà parlé.

Bref, c’est une huile par excellence, délicieuse et fruitée. Elle se démarque par son goût ardent et acide, sa couleur verte riche en vitamines et aussi sa douceur.

Pour en savoir plus sur l’Alentejo, une région authentique

Le Portugal est devenu la nouvelle destination de voyageurs depuis quelques années. Le pays dispose de nombreux atouts par sa culture, son gastronomie, ses paysages, ses palais, son soleil, sans oublier le coût de la vie relativement bas. En 2014, plus de 9 millions de touristes étaient venus au Portugal, soit 1 million de plus par rapport à l’année précédente. Le Portugal connait donc un succès touristique grandissant. Les villes les plus visitées sont Lisbonne, Porto, Algarve et Sintra.

Aujourd’hui, les touristes qui vont à l’encontre de la ville de l’Alentejo sont encore peu nombreux. Pour ceux qui recherchent le calme et l’authenticité du village, l’Alentejo est recommandé. Aussi, les touristes qui souhaitent découvrir les traditions anciennes et apprécient la vie rurale trouveront leur bonheur à Alentejo. En fait, Alentejo est l’une des régions les plus vastes pourtant moins peuplées du pays.

L’Alentejo occupe le tiers du Portugal. Située dans le sud de Portugal, juste en haut de l’Algarve, la région possède une grande superficie pourtant ne comporte que 500 000 habitants qui sont en majorité des campagnards. Ce qui y domine, ce sont de petits villages charmants, des vignes, de forêts de chêne-liège, de vestiges romains et de forteresses maures. La côte de l’Alentejo, longée par des kilomètres de plage est très belle, qui dépasse même la plage d’Algarve en termes de beauté. L’Alentejo, c’est une destination idéale pour la pratique du surf. Il suffit de prendre le bateau si l’on souhaite admirer les colonies de dauphins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *